Introduction

Mais tout d'abord, vous devez apprendre deux mots, il s'agit de Low-Tech et Low-Fi.
Low-Tech c'est l'abréviation de "low technology" et c'est l'inverse de High-Tech. En fait c'est simple en anglais high ça veut dire haut et low ça veut dire bas, l'un est donc l'inverse de l'autre.
En gros, on dit que quelque chose est low-tech lorsque c'est réalisé avec des moyens techniques faibles, c'est à dire pas cher, voire gratuits.
De la musique low-fi c'est de la musique réalisé avec des technologies low-tech. Entre parenthèses, la qualité (technique) de la musique low-fi d'aujourd'hui est très largement supérieure à celle dite "hi-fi" des années 70. Vous avez deviné, DJ-took va vous apprendre à faire de la musique low-tech et tout ceci dans un esprit  http://oisoftrekords.free.fr/Djtook/LowTech.gif .

But de ce cours

decoration decoration decoration decoration
Le but de ce cours est de vous donner tous les éléments pour réaliser vous même des Mp3 PowerLoops. C'est un terme que j'ai inventé et qui désigne un morceau de musique très court (maximum 5 secondes) qui peut se répéter autant de fois que nécessaire et qui est au format MP3 (un format low-fi par excellence). Vous trouverez des exemples de Mp3 Power Loops sur la page des powerloops!!! L'autre ambition de ce cours est de vous inculquer les rudiments de "l'esprit low-tech". Je dis bien les rudiments, car pour être réellement un pro du low-tech, il faut, au bas mot, des années voire des dizaines d'années d'expérience et de méditation ainsi que de repos. Attention, low-tech ça ne veux pas dire, on fait n'importe quoi, n'importe comment ! Bien au contraire, il faut respecter scrupuleusement une discipline rigoureuse de façon à aboutir à un résultat top-méga-cool.

Le matériel nécessaire

Le hardware d'abord:
Tout d'abord laissez moi vous dire que si vous avez un double pentium XXII super plus 80000 méga hertz, avec 400000 mégos de mémoires et des disques double-super-scii-plus-plus-méga-bien, vous êtes complètement out... Non pas que ce soit impossible de faire de la musique low-tech avec tout ça, mais c'est beaucoup plus difficile.
L'idéal c'est un pentium 75 avec une vieille carte son du style SB16, quoique. Si vous avez un DXII avec la "carte son livrée avec l'appareil" c'est encore mieux. Là, vous serez prêts à être immergés dans la plus grande tradition du low-tech informatique.
Pour le reste, il faut un micro (un microphone, pas un micro-ordinateur) que vous brancherez sur votre carte son, dans l'emplacement prévu à cet effet. Là encore, prenez le micro vendu avec votre carte son. Sinon, trouvez en un neuf, au maximum, ça vaut 30 balles, soit 6 euros. A part ça, il faut une télé (ou une radio) mais la télé c'est plus fun.
Et puis un connexion internet tout ça (mais vous l'avez déjà puisque vous pouvez voir cette page).
Et maintenant le software bien sûr, vous prendrez bien soin de n'utiliser que des logiciels gratuits et si possible open source et qui sont performants.
logo goldwave Toujours dans l'esprit low-tech, procurez vous Gold Wave que vous trouverez ici, chez GoldWave, vous pourrez traiter vos sons. C'est un programme qui transforme aussi les waves en mp3, l'idéal quoi.
logo audacity Vous pouvez aussi utiliser un logiciel multipiste chez chez Audacity qui est vachement bien.

Trouver des sons

Ensuite, il faut trouver des sons, si possible des boucles déjà toutes faites Pour en trouver, c'est très simple, vous essayez de faire une recherche .
. Bref, c'est pas ça qui manque sur le net !
Et il y a un site super-bien qui vous indique comment trouver des tas de son chez active sunn
D'ailleurs, si vous cherchez des exemples vous avez ça: Essayez les powerloops , il y en a bien une soixantaine là dedans, mais utilisez les plus à titre d'exemple, parce que ils comportent déjà des sons mixés et ce qui vous interèsse à ce stade là est de récupérer des boucles 'pures', je veux dire sans sons additionels.

decoration decoration decorationdecoration

Fabriquer vos propres sons

Tout d'abord,il faut sentir les vibrations... Pour frimer on dit "feel the vibes"
C'est la partie la plus difficile et c'est aussi celle qui demande le plus de feeling, pour cela vous devez vous faire aider: si vous êtes croyant invoquez Jah (toute autre divinité peut aussi faire l'affaire, mais l'expérience à prouvé que l'on obtient de bon résultats musicaux avec Jah); Si vous êtes athé, invoquez le grand esprit du cosmos ou les extra-terrestres ou n'importe quel autre être surnaturel de votre choix.
J'insiste sur ce point, il est indispensable de dégager sa responsabilité avant de se risquer à produire ce genre de musique, sinon on risque d'avoir honte en écoutant et c'est très gênant.
C'est très pratique et confortable d'expliquer à ses proches que c'est le Grand Esprit du Cosmos qui vous a inspiré. Cela permet de se sortir de situation gênantes.
Ainsi lorsque l'un de vos amis, croyant faire le malin, vous dira "il est nul ton morceau", vous lui rétorquerez, "Tu ne comprends rien à la spiritualité, c'est le grand esprit etc... qui l'a fait avec moi" et vous lui clouerez définitivement le bec.
ha ha...

La mise en condition


Le dessin
à côté peut vous aider
à trouver l'inspiration,

hypnotique

N'hésitez pas à le fixer
pendant quelques minutes
avant de commencer

L'enregistrement

Allumez votre télé, ou votre radio et lancez l'enregistrement dans GoldWave. Donc Icone New puis ctrl-F9 ou le bouton rouge dans la fenêtre control.
Attention vous devez impérativement vérifier le niveau d'enregistrement.
Tout d'abord, faites F11 puis dans l'onglet 'record' de la fenetre 'control property' activez le 'monitor input' (pour pouvoir régler le niveau) et mettez vous en 'unbounded', pour pouvoir prendre votre temps en enregistrant.
Le vu-meter de la fenêtre control ne doit jamais aller dans les petits carres de droite, si jamais ils deviennent rouges, c'est mauvais, il faut baisser le niveau et recommencer. Mais les barres de niveaux doivent aller le plus loin possible vers la droite quand même. Vous devez donc régler scrupuleusement le niveau, s'il est trop bas, on entend rien, et s'il est trop haut, on entend un bruit complètement inaudible. En gros, il faut mettre plus ou moins fort...
Lorsque le niveau est réglé, il faut choisir "start recording (ou ctrl-F9)" sur la fenêtre control, et voilà, ça enregistre...
Attendez ensuite que la télé dise un phrase complètement inintéressante (pas de problèmes, c'est presque toujours le cas). Le tout c'est que ce soit assez court et que l'on entende bien.
Vous pouvez alors ajouter à voix haute un commentaire de votre choix, du style "tagada" ou "poil au nez ou "pouet- pouet" ou "Yo, man" tout ce que Jah vous inspirera.
Revenez à GoldWave, faites 'stop recording', et surtout enlevez tout ce qui est inutile dans l'enregistrement, ne gardez que l'essentiel... En gros sélectionnez (un click au début, laissez cliqué et bouger à la fin de partie à enlever) dans la fenêtre contenant votre enregistrement et faites couper (cut, l'icone avec des ciseaux).
Voilà, normalement vous pouvez déjà le passer en boucle et vous ne devez entendre que la partie intéresssante (sinon, coupez encore)...

Le traitement digital du son

C'est trés simple, quoique !
Il y a une fonction super importante, c'est Mix ou control-M, enfin, c'est dans le menu Edit.
En gros l'idée est tout d'abord de trouver une boucle (voir plus haut) de sélectionner la partie qui vous parait intéressante, de la dupliquer un certain nombre de fois (à priori 4 ou 8) et d'ajouter les sons qui proviennent de votre télévision !

La post-production

Cela consiste à normaliser votre boucle, donc dans GoldWave, Effect, Volume, Maximize, puis le preset 'Full Dynamic Range' dans le style, il y a aussi effect, stereo, MaxMatch qui marche assez bien, et mêm plutôt mieux si vous travaillez en stéréo.
On peut éventuellement compresser mais les réglaages sont assez compliqués
On peut encore plus éventuellement ajouter des effets, reveb, flanger, chorus, echo. Là, c'est facile, il suffit d'écouter, et si ça vous plait, vous laissez comme ça...

Le point de vue artistique

Une fois que c'est fini, vous laissez reposer vos oreilles pendant quelques heures, puis vous écoutez en boucle, et si ça vous parait cool, c'est que tout va bien, sinon, il suffit de recommencer.
Il est important d'écouter votre oeuvre en boucle
N'oubliez pas que, pour être publié, votre oeuvre doit être conforme à la norme Mp3 PowerLoop, qui reste quand même assez rigoureuse, quoique.

La publication:

Voilà, envoyez vos morceaux à Oisoft Rekords, ils seront publiés.
Pour cela un seul mail: oisoft.rekords@gmail.com avec comme titre de message " J'ai fait un powerloop" et fournissez votre MP3 en pièce jointe.
Toutes les contributions sont les bienvenues.
Bon, écoutez quelques powerloops avant quand même, juste pour être dans l'ambiance.